Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 11:46

Avortement clandestin

 

affiche-4-mois-3-semaines-2-jours.jpghttp://nicolasfurno.com/files/planc/30.png

Parangon d'un renouveau du cinéma roumain, la palme d'or 2007 auscultait les plaies sociales de son pays à travers l'avortement. Du cinéma d'auteur bien huilé un peu gâché par son final poussif.

 

A priori, 4 mois, 3 semaines, 2 jours (4.3.2) ne dépasse pas le postulat du film d'auteur tiers-mondialiste (n'y voir aucun jugement de valeur dans ce terme) hérité par exemple du néo-réalisme italien. A l'époque où la Roumanie n'avait pas encore chassé le communisme, le collectivisme et la censure morale ont durablement perturbé la société. Conséquence, tout un cinéma roumain règle ses comptes avec le régime de Ceauşescu, l'un des plus tyranniques et cyniques dictateurs de l'ex-Europe de l'Est. Optant non pas pour le tragi-comique mais pour le drame pur, Mungiu mise sur le choc des images et des paroles. La femme portera en elle les souffrances d'un pays.

 

article-4-mois-3-semaines-2-jours.jpg

Gabita, aidée de son amie de foyer Otila, cherche à avorter dans un pays où la pratique est interdite. Le film parcourt aussi bien les étapes effectives de ce geste clandestin que le cheminement mental pour les deux jeunes femmes. Pays mortifié, la Roumanie se doit d'avoir des héroïnes courageuses et stoïques. Un procédé simpliste qui fonctionne par les artifices déguisés. Car sous couvert d'un réalisme évident- illustré par de long cadres fixes où se développe l'action – se cache tout un tas de malicieux ajouts de mise en scène. Ici un son surmixé, là un cadre extrêmement calculé. Le tout permet de construire une tension efficace.

 

article-4-mois-3-semaines-2-jours-2.jpg

C'est dans la suggestion que Mungiu s'en tire le mieux. Le fait de montrer un fœtus ne dépasse pas le stade d'image crade et bêtement choc. En revanche, il éclaire avec brio les souffrances d'Otila dans sa solitude. Elle se retrouve confrontée à ses démons avec comme point d'orgue un repas cauchemardesque. Alors qu'elle vient d'aider son amie, elle doit aller rencontrer la mère de son petit-copain pour un anniversaire familial. Déjà qu'en temps normal ce genre de premier contact est stressant et désagréable, le contexte de la journée empire l'état d'esprit de la jeune femme. Pas besoin de virer dans les exubérances de Festen, seul un cadre serré étouffe le personnage blême. Les discutions ne comportent aucun intérêt et seule la lutte de la jeune femme fascine. Ce repas constitue une sorte de climax. Après, le film perd en force. Son final poussif cherche à conclure en mode « restons stoïque, notre heure viendra ». Entre temps4.3.2. aura permis de voir les mécanismes bureaucratiques, les combines de filous et le mode de vie précaire d'un peuple au bout du rouleau.

 

4 mois, 3 semaines, 2 jours, de Critian Mungiu, avec Anamaria Marinca, Laura Vasiliu, Vlad Ivanov (Rou., 1h48, 2007)

 

Disponible en coffret dvd édité Why Not Productions et France Inter avec Contes de l'âge d'or.

 

La bande-annonce de 4 mois, 3 semaines, 2 jours :

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alexandre mathis - dans les années 2000-2007
commenter cet article

commentaires

Pascale 02/08/2011 22:53



Je ne suis que paix et amour !



Pascale 02/08/2011 14:38



Tu as tort Hector, ce film est moche et ne démontre rien.
C'est mon avis que je partage.


 


T'as même pas vu que je languedeputais chez moi à ton propos !



alexandre mathis 02/08/2011 22:28



je te sens comme apaisée, presque conciliante là.


j'ai vu que tu languedeputais il y a quelques jours, mais j'ai bien 5 jours de retard de lecture, je profite de la verte campagne.



Présentation

  • : Critiques cinémas d'hier et d'aujourd'hui
  • Critiques cinémas d'hier et d'aujourd'hui
  • : Qu'ils viennent de sortir en salles ou qu'ils fassent partie de la légende, tous les films risquent un jour de passer à la moulinette de l'incorruptible critique de ce blog.
  • Contact

Twitter/ Facebook

Plan-c : critiques cinéma d'hier et d'aujourd'hui   

Faites également la promotion de votre Page

Graduation

http://nicolasfurno.com/files/planc/00.png A fuir !

http://nicolasfurno.com/files/planc/05.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/10.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/15.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/20.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/25.png Pas Mal.

http://nicolasfurno.com/files/planc/30.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/35.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/40.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/45.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/50.png Indispensable !

Le film d'Octobre

affiche drive

Dans l'actu

Bientôt au cinéma :

affiche contagion affiche l'ordre et la morale affiche take shelter

 

Récemment sortis :

affiche les géants affiche les marches du pouvoir affiche l'exercice de l'état affiche intouchables affiche poulet aux prunes affiche la couleur des sentiments affiche tintin affiche the artist affiche drive affiche le skylab affiche dream house affiche les hommes libres affiche alice affiche l'apollonide affiche la nouvelle guerre des boutons affiche restless affiche la guerre des boutons affiche crazy stupid love affiche warrior affiche carré blanc affiche présumé coupable affiche putty hill affiche la grotte des rêves perdus affiche la guerre est déclarée affiche blackthorn affiche cowboys & envahisseurs affiche la piel que habito affiche captain america affiche melancholia affiche la planète des singes les origines affiche mes meilleures amies affiche green lantern affiche super 8 affiche une vie tranquille