Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 15:37

Jusqu'ici, il était impossible -ou de mauvaise foi- de critiquer les audaces des studios Pixar. Si la déception Cars 2 tend à nuancer aujourd'hui ce concert de louanges, il ne faut pas occulter l'incroyable créativité des Brad Bird, John Lasseter et consorts. Mini-tour d'horizon ici avec 5 scènes clefs issues de leurs longs-métrages. Mais ce choix est bien sûr subjectif.

 

logo-pixar.jpeg

-Toy Story (1996)

 

Le premier long-métrage de la firme offre une relecture des souvenirs d'enfance avec une créativité monstre. Tout l'allant et l'intelligence de Pixar se retrouve déjà. Le plus fort, c'est que les suites prolongent avec classe les aventures de Woddy, Buzz et toute la caisse à jouets.

 

 

 

-Monstre et Cie (2002)

 

L'idée de génie de Monstre et Cie consiste à détourner l'idée du monstre sous le lit, un peu comme le livre Max & les Maximonstres. Ainsi, la petite fille Boo effraie ces grosses bêbêtes. Un film qui pousse le mélange de drôlerie et d'émotion à un subtil équilibre. La preuve ci-dessous :

 

 

 

-Ratatouille (2007)

 

Là encore, un principe d'inversion sert de point d'ancrage. Le rat, bestiole perçue comme répugnante, devient le chef insoupçonné d'un grand restaurant parisien. Hommage carte postale à la France aussi bien mené que dans un certain Les Aristochats. Mais quand le chat n'est pas là...

 

 

 

-WALL-E (2008)

 

Et voici certainement le plus beau film des studios. Et même l'une des pépites de l'animation. Avec WALL-E, Pixar montre que l'on peut mêler des thèmes intelligents et une poésie pour tous. La première partie (dont l'extrait ci-dessous) montre un monde sans humain où un robot trie. Puis, sa seconde partie dans l'espace aborde une renaissance de l'humanité. Sublime.

 

 

 

 

-Là-Haut (2009)

 

Si ici même nous avions évoqué quelques réserves sur les qualités de Là-Haut, il est indéniable que son premier segment fondé sur des souvenirs constitue l'une des plus belles intro de l'histoire du cinéma. Rien que ça.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alexandre mathis - dans En 5 scènes...
commenter cet article

commentaires

cinemarium 04/08/2011 17:52



Pixar sait faire des films. Mieux, le studio ne sait faire que des chef d'oeuvres (hormis Cars 2 visiblement, que je n'ai pas vu). 


Wall-E m'a transporté autant que Là-Haut (quel début, et quelle fin !). Mon préféré reste Monstres et Cie, parfait en tous points.



lael 27/07/2011 23:09



je te rejoint tout à fait sur wall E et l'intro de La haut.



alexandre mathis 02/08/2011 22:26



de pures merveilles qu'on est loin de retrouver dans WALL-E.



tootsif 27/07/2011 22:47



Impossible de critiquer Pixar faut pas abuser et tu le dis toi-même les 2ndes moitié de Wall E et surtout de La-Haut sont criticables sur bien des points.


On assiste avec ces films à une sorte de volte face face à leur propre audace de la première moitié (Wall E qui devient un film parlant et fait apparaitre les humains tandis que l'humour pourrave
des chiens parlant fliguent toute la beauté et l'émotion du début de Là Haut).


 


Oui Pixar est grand mais pas parfait pour autant



alexandre mathis 27/07/2011 23:00



je n'ai pas dit qu'on ne peut pas les critiquer, j'ai dit que critiquer ou nier leur audace serait de mauvaise foi. Tous leurs films innovent, chacun dans leur genre, parfois selon moi c'est
asseze raté (Les indestructibles, Nemo). Moi la secnode partie de WALL-E elle me passionne, elle recrée l'évolution humaine en la prenant à verso. Elle redonne la faculté humaine de se déplacer,
de parler, de choisir, un peu comme les singes ont évolué. Sauf que là c'est nu petit robot qui arrive, avec un message presque divin qui serait, j'ai nétoyer votre planète que vous avez flingué,
revenez, on peut y vivre. C'est sublime. pour là-Haut je suis entièrement d'accord.



Présentation

  • : Critiques cinémas d'hier et d'aujourd'hui
  • Critiques cinémas d'hier et d'aujourd'hui
  • : Qu'ils viennent de sortir en salles ou qu'ils fassent partie de la légende, tous les films risquent un jour de passer à la moulinette de l'incorruptible critique de ce blog.
  • Contact

Twitter/ Facebook

Plan-c : critiques cinéma d'hier et d'aujourd'hui   

Faites également la promotion de votre Page

Graduation

http://nicolasfurno.com/files/planc/00.png A fuir !

http://nicolasfurno.com/files/planc/05.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/10.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/15.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/20.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/25.png Pas Mal.

http://nicolasfurno.com/files/planc/30.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/35.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/40.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/45.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/50.png Indispensable !

Le film d'Octobre

affiche drive

Dans l'actu

Bientôt au cinéma :

affiche contagion affiche l'ordre et la morale affiche take shelter

 

Récemment sortis :

affiche les géants affiche les marches du pouvoir affiche l'exercice de l'état affiche intouchables affiche poulet aux prunes affiche la couleur des sentiments affiche tintin affiche the artist affiche drive affiche le skylab affiche dream house affiche les hommes libres affiche alice affiche l'apollonide affiche la nouvelle guerre des boutons affiche restless affiche la guerre des boutons affiche crazy stupid love affiche warrior affiche carré blanc affiche présumé coupable affiche putty hill affiche la grotte des rêves perdus affiche la guerre est déclarée affiche blackthorn affiche cowboys & envahisseurs affiche la piel que habito affiche captain america affiche melancholia affiche la planète des singes les origines affiche mes meilleures amies affiche green lantern affiche super 8 affiche une vie tranquille