Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 18:40

affiche max et les maximonstres

http://nicolasfurno.com/files/planc/40.png

Poétique et gracieux, le nouveau film de Spike Jonze se blottit dans l’imaginaire d’un gamin de 9 ans. Hormis quelques longueurs, un pur moment de magie un poil mélancolique.

 

Une œuvre presque trop grande pour le talentueux Spike Jonze qui aura dû batailler ferme pour pouvoir sortir l’adaptation du livre de Maurice Sendak (d’ailleurs, si vous ne savez pas quoi offrir à Noël à un gamin de 8 ans, voici un super cadeau tout trouvé !). Entre retards de tournages, difficultés techniques et obligation par la Warner de remonter un film trop effrayant dans sa première version, Max et les Maximonstres a connu un chemin de croix. Le projet est ambitieux. Le livre de Sendak raconte l’évasion d’un gosse de 9 ans dans son imaginaire, peuplés de gros monstres un peu bruts mais généralement attachants.

 article-max-et-les-maximonstres.jpg

Spike Jonze réussi à se réapproprier le bouquin en se concentrant sur ce qui façonne la construction de l’enfant dans un monde où il doit trouver sa place. Cela provoque quelques lourdeurs scénaristiques quand le clippeur fou filme le réel. Mais dès que le jeune Max, turbulent et créatif, se barre au plus profond de son esprit, Jonze nous sort le grand jeu. Il y a d’abord les grosses peluches : Carol, KW, Alexander… Subtils mélanges de numérique et de vrais costumes, on s’attache immédiatement à ces bêtes aux grosses paluches et à l’esprit bourru.

 

Poésie envoutante

 

article-max-et-les-maximonstres-3.jpgMais attention, Max et les Maximonstres ne s’adresse pas franchement aux enfants. Si la tendresse est très présente, les grognements de Carol, les colères, la mise en scène caméra à l’épaule alliée à de nombreuses contre-plongées (pour avoir le point de vue de l’enfant), risquent d’effrayer les plus jeunes. De plus, pas évident qu’ils comprennent quoi que se soit à la subtilité du film. Le côté psychanalytique est poussé (de façon très légère et poétique) en montrant parfaitement la transcription des humeurs de Max à travers les monstres.

 



Afin d’étoffer son propos, Spike Jonze compense ses carences de story-telling grâce à un travail de rythme par moment époustouflant. La lumière (de la sombre forêt à l’éblouissant désert) sert cette impression d’un univers gigantesque créé par Max. On pourrait comparer cet univers à un mix entre les bébêtes des Greemlins, le côté artisanal aventureux de Willow et l’épique force d’un jeu Zelda. Reste à évoquer la principale force de cette expérience : sa poésie ! Il y a quelque chose de profondément mélancolique chez ce garçon si imaginatif qui perçoit qu’il n’est pas en accord avec les responsabilités qui lui incombent. Il y a aussi une tristesse à voir les adultes ne rien comprendre aux envies du gamin. A la manière de ses anciens clips, Jonze utilise à merveille le ralenti sur de magnifiques musiques de Karen O. afin de plonger le spectateur dans un gigantesque cocon exotique.

 

article max et les maximonstres 2La relation Carol/ Max est profondément touchante et sincère. Jusque dans son dénouement, on savoure ces moments suspendus, rendus possible par l’imagination débordante de Max, concrétisés par les équipes du film. Les décors scotchent le spectateur ; leurs similitudes avec nos inventions d’enfants nous ramènent à de tendres souvenirs d’inconsciences tristement perdues au plus profond de notre jeunesse. Si l’on ne peut occulter les défauts de ce Max et les maximonstres, qui cherche sa cible et qui peine à garder le même niveau d’excellence durant 1h 40, on ne retient que ces incroyables moments de magies. On ne sait pas si l’on est ému par l’histoire de Max, qui devient notre, ou si l’on est renvoyé à son propre passé quand on rêvait de faire une cabane avec ses peluches.


article max et les maximonstres 4

 

Max et les maximonstres, de Spike Jonze, avec Max Record, Catherine Keener, et les voix de Charlotte Gainsbourg, Forest Whitaker (U.S.A, 1h40)

La bande-annonce de Max et les maximonstres ci-dessous :


Partager cet article
Repost0

commentaires

N
<br /> Bah ouais surtout que Spike Jonze j'aime bien quoi! :(<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> normal! là c'est la loose.<br /> <br /> <br />
N
<br /> Ben si il est dans un seul cinoche en VF... Estrosi il fait des ronds points ^^<br /> Et non pas moyen de le voir autrement, t'imagines bien que j'ai déjà cherché :D<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Estrosi est responsable de ça. A cause du couvre feux, ce film soit dianst pour enfant ne peut pas passer le soir. Du coup, ils ne le passe pas.<br /> ça t'apprendra pirate ^^ les boules quand même<br /> <br /> <br />
N
<br /> Bon, je suis un peu dég, j'ai aucun moyen de le voir sur Nice autrement qu'en VF et je refuse de faire ça... ça sera donc en blu-ray à la sortie mais j'ai bien les boules là quand même! :S<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> il ne passe pas à Nice??? Mais que fait Estrosi?!<br /> et pas moyen de le voir pas moyens détournés (j'adore cette appélation anti-hadopi)?<br /> <br /> <br />
P
<br /> Poétique et gracieux ???<br /> Faut avoir fumer quoi pour voir ça.<br /> J'ai trouvé ça d'une laideur épouvantable.<br /> Ce gosse et ses nounours, je les jette avec l'eau du bain.<br /> <br /> Je ne faisais que passer.<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> espèce de Véronique Courgeau (joke)<br /> ah ben zut, t'as pas aimé. Tant pis. j'aime bien ce coté nounours rétro.<br /> <br /> <br />
A
<br /> C'est vrai que les critiques sont assez partagées et que beaucoup d'adultes ont cru à tort pouvoir emmener des enfants voir ce film (qui ne savaient pas trop quoi en faire à la fin). Etant une<br /> grande fifille, je pense que je vais me laisser plonger dans l'univers de Jonze, d'autant que la BA est poétique à souhait!<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> oui, vraiment je trouve ça assez flippant pour les mômes. ET encore le nouveau montage est parait-il moins pire que la première version.<br /> Ca se sent d'ailleurs qu'il a changé des trucs, on aurait aimé plus de folie. mais je pense que tu va te laisser envouter par cette petite pépite.<br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Critiques cinémas d'hier et d'aujourd'hui
  • : Qu'ils viennent de sortir en salles ou qu'ils fassent partie de la légende, tous les films risquent un jour de passer à la moulinette de l'incorruptible critique de ce blog.
  • Contact

Twitter/ Facebook

Plan-c : critiques cinéma d'hier et d'aujourd'hui   

Faites également la promotion de votre Page

Graduation

http://nicolasfurno.com/files/planc/00.png A fuir !

http://nicolasfurno.com/files/planc/05.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/10.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/15.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/20.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/25.png Pas Mal.

http://nicolasfurno.com/files/planc/30.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/35.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/40.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/45.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/50.png Indispensable !

Le film d'Octobre

affiche drive

Dans l'actu

Bientôt au cinéma :

affiche contagion affiche l'ordre et la morale affiche take shelter

 

Récemment sortis :

affiche les géants affiche les marches du pouvoir affiche l'exercice de l'état affiche intouchables affiche poulet aux prunes affiche la couleur des sentiments affiche tintin affiche the artist affiche drive affiche le skylab affiche dream house affiche les hommes libres affiche alice affiche l'apollonide affiche la nouvelle guerre des boutons affiche restless affiche la guerre des boutons affiche crazy stupid love affiche warrior affiche carré blanc affiche présumé coupable affiche putty hill affiche la grotte des rêves perdus affiche la guerre est déclarée affiche blackthorn affiche cowboys & envahisseurs affiche la piel que habito affiche captain america affiche melancholia affiche la planète des singes les origines affiche mes meilleures amies affiche green lantern affiche super 8 affiche une vie tranquille