Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 12:20

Lueur de désespoir

 

affiche-green-lantern.jpghttp://nicolasfurno.com/files/planc/05.png

Énième adaptation de comic de super-héros au cinéma, Green Lantern s'affirme comme le pire de l'année. Rien à retenir de positif.

 

En général, l'expression « tous les voyants sont au vert » signifie quelque chose de positif. Si ici on l'applique, ça sera pour dire que les clignotants du mauvais goût virent à la couleur de l'espoir déchu. Mettons de côté le comic-book pour ne se concentrer que sur la déclinaison sur grand écran de Green Lantern. De Martin Campbell, on retient surtout ses relances de la franchise James Bond : Goldeneye (pas trop mal) et Casino Royale (une réussite). Le masque de Zorro, Vertical Limit et Hors de contrôle n'ont eux pas vraiment marqué les esprits en bien. La mise au vert du cinéaste ne va pas le sauver des eaux puisque son travail sur Green Lantern rappelle les heures les plus sombres des super-héros au cinéma. Entre Elektra et les 4 fantastiques, le petit nouveau a toutes les chances de concourir pour le prix de pire film de super-héros.

 

article-green-lantern.jpg

Rien que l'introduction de dix minutes fait prendre l'ampleur du cataclysme. A travers l'espace, le film entame un tour de piste aussi laid qu'une mauvaise production pour Syfy ou qu'une vieille série KD2A. Le kitch manifeste de Thor pouvait à la rigueur avoir un certain charme, ici même pas. Et contrairement au film de Branagh, le thème shakespearien n'apparait pas. Tout juste a t-on droit à un traumatisme de fils incapable de tenir la réputation du père. Green Lantern se contente de suivre Hal Jordan, pilote d'avion irresponsable (crédible...) chargé par un anneau magique et une lanterne de pouvoirs surhumains. Deux heures de film sans rien. Il n'y a que son dernier quart-d'heure qui se décide enfin à donner un semblant de rythme. Et encore, on se demande bien comment l'histoire en arrive là.

 

article-green-lantern-2.jpg

Martin Campbell paie son incapacité à façonner des personnages au mieux attachant, au pire crédible. Blake Lively se la joue Emily Blunt avec ses cheveux bruns et ne sert qu'à montrer son minois. Le manque de charisme de Ryan Reynolds n'est pas sauvé par un costume vert criard dont le plus ridicule est sans conteste le masque. La 3D non plus ne rehausse pas le niveau. Post-produite, elle est encore moins utile que dans le Alice de Tim Burton. Dès lors, une question occupe l'esprit : où sont passés les 200 millions de dollars de budget ? Malgré son échec au box-office américain et en dépit d'un flop annoncé en France, la Warner ose s'engager sur une suite. Pitié, foutez les super-héros en paix, ils ne méritent pas ça !

 

Green Lantern, de Marin Campbell, avec Ryan Reynolds, Blake Lively, Peter Sarsgaard (U.S.A., 1h50, 2011)

 

Sortie le 10 août

 

La bande-annonce de Green Lantern :

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alexandre mathis - dans sortie en 2011
commenter cet article

commentaires

neil 19/07/2011 12:17



Ah oui c'est clair que c'est pas la réussite de l'année. A part la plastique des acteur et actrice principaux il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent. Au mieux passe-t-on un petit
moment de divertissement pas trop désagréable.



alexandre mathis 23/07/2011 12:06



et encore je trouve que la plastique des acteurs est fade. A la rigueur, dans Iron Man 2, entre Doney Jr et Scarlett, là il y a de la plastique ! Et j'ai trouvé ce moment plutôt désagréable ;)



Zirko 18/07/2011 09:57



Aïe, aïe, aïe, mais c'est vrai que ça sentait le sapin depuis un moment ;)



alexandre mathis 18/07/2011 13:39



et encore, le sapin ça sent bon, ça rappelle Noel. Là même pas...



Présentation

  • : Critiques cinémas d'hier et d'aujourd'hui
  • Critiques cinémas d'hier et d'aujourd'hui
  • : Qu'ils viennent de sortir en salles ou qu'ils fassent partie de la légende, tous les films risquent un jour de passer à la moulinette de l'incorruptible critique de ce blog.
  • Contact

Twitter/ Facebook

Plan-c : critiques cinéma d'hier et d'aujourd'hui   

Faites également la promotion de votre Page

Graduation

http://nicolasfurno.com/files/planc/00.png A fuir !

http://nicolasfurno.com/files/planc/05.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/10.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/15.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/20.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/25.png Pas Mal.

http://nicolasfurno.com/files/planc/30.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/35.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/40.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/45.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/50.png Indispensable !

Le film d'Octobre

affiche drive

Dans l'actu

Bientôt au cinéma :

affiche contagion affiche l'ordre et la morale affiche take shelter

 

Récemment sortis :

affiche les géants affiche les marches du pouvoir affiche l'exercice de l'état affiche intouchables affiche poulet aux prunes affiche la couleur des sentiments affiche tintin affiche the artist affiche drive affiche le skylab affiche dream house affiche les hommes libres affiche alice affiche l'apollonide affiche la nouvelle guerre des boutons affiche restless affiche la guerre des boutons affiche crazy stupid love affiche warrior affiche carré blanc affiche présumé coupable affiche putty hill affiche la grotte des rêves perdus affiche la guerre est déclarée affiche blackthorn affiche cowboys & envahisseurs affiche la piel que habito affiche captain america affiche melancholia affiche la planète des singes les origines affiche mes meilleures amies affiche green lantern affiche super 8 affiche une vie tranquille