Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 17:56

 

L'héritage de Larry Clark

 

affiche-putty-hill.jpghttp://nicolasfurno.com/files/planc/35.png

A la vieille de funérailles, une petite communauté continue de vivre sous l’œil de Matthew Porterfield dont la caméra fait de la fiction un objet documentaire.

 

Le dispositif de Putty Hill surprend. Filmé en numérique mais avec un ajout de grain comme pour signifier un autre temps, le film se penche sur une petite communauté de Baltimore. Une zone sinistrée socialement où un groupe d'individus, pas très bien défini, mène leurs vies inlassablement. Sauf que Porterfield arrive à un moment particulier. L'un d'eux vient de mourir. Avant les funérailles, les proches reviennent. La cousine lointaine, le pote de taule ou la mère, autant de portraits qui se feront face caméra. On devine que c'est le réalisateur lui-même qui pose les questions en mode interview. Pour dire quoi ? Rien de si follement original et c'est bien ça qui est saisissant.

 

article-putty-hill.jpg

Contrairement aux apparences de ce début d'article, Putty Hill n'a rien d'un reportage. C'est un drame dont Porterfield extrait une faille peu explorée : l'avant-funérailles. Les jeunes continuent de s'amuser, de s'embraser, de fumer. Les entretiens devant la caméra rendent comptent de leurs envies, de leur parcours. Ils sont aussi l'occasion d'évoquer les souvenirs, sans idéalisation outrancière. Les personnages se façonnent comme des américains véritables, pas comme des héros de roman. Sans pathos, la force évocatrice de leurs histoires crée une véritable empathie. Le paradoxe de la mise en scène consiste à mettre la caméra comme outil consciemment là lors des entretiens alors qu'elle devient un fantôme le reste du temps.

 

article-putty-hill-2.png

Le quotidien perturbé dévoile sa beauté. Le défunt sera bientôt complètement oublié tant chacun vaque à ses occupations. Les tracas dictent le futur proche. Comme pour cette fille dont le père tatoueur n'a cure de sa petite existance. La vie n'a rien d'un long fleuve tranquille et pourtant, les baignades dans la piscine ou la rivière montrent bien la sérénité globale de ces gens. Putty Hill pourrait très vite tourner en rond mais sa courte durée (1h25) et son dernier acte gardent le souffle intact. Quand viennent les funérailles, une énergie stupéfiante se dégage. On découvre enfin le visage du défunt par une photo des plus anodines. La fête se déroule dans un petit restaurant où un karaoké assure la bonne humeur. La mère endeuillée, digne, pense avant tout au bien-être de ses invités. On comprend pourquoi Porterfield choisit la fiction plutôt que le reportage. Ainsi, il évite tout voyeurisme. Larry Clark et Gus Van Sant rôdent mais ne dévorent jamais la singularité du réalisateur de Putty Hill.

 

Putty Hill de Matthew Porterfield, avec Sky Ferreira, Cody Ray, Dustin Ray (U.S.A., 1h25, 2011)

 

Sortie le 7 septembre

 

La bande-annonce de Putty Hill :

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alexandre mathis - dans sortie en 2011
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Critiques cinémas d'hier et d'aujourd'hui
  • Critiques cinémas d'hier et d'aujourd'hui
  • : Qu'ils viennent de sortir en salles ou qu'ils fassent partie de la légende, tous les films risquent un jour de passer à la moulinette de l'incorruptible critique de ce blog.
  • Contact

Twitter/ Facebook

Plan-c : critiques cinéma d'hier et d'aujourd'hui   

Faites également la promotion de votre Page

Graduation

http://nicolasfurno.com/files/planc/00.png A fuir !

http://nicolasfurno.com/files/planc/05.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/10.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/15.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/20.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/25.png Pas Mal.

http://nicolasfurno.com/files/planc/30.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/35.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/40.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/45.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/50.png Indispensable !

Le film d'Octobre

affiche drive

Dans l'actu

Bientôt au cinéma :

affiche contagion affiche l'ordre et la morale affiche take shelter

 

Récemment sortis :

affiche les géants affiche les marches du pouvoir affiche l'exercice de l'état affiche intouchables affiche poulet aux prunes affiche la couleur des sentiments affiche tintin affiche the artist affiche drive affiche le skylab affiche dream house affiche les hommes libres affiche alice affiche l'apollonide affiche la nouvelle guerre des boutons affiche restless affiche la guerre des boutons affiche crazy stupid love affiche warrior affiche carré blanc affiche présumé coupable affiche putty hill affiche la grotte des rêves perdus affiche la guerre est déclarée affiche blackthorn affiche cowboys & envahisseurs affiche la piel que habito affiche captain america affiche melancholia affiche la planète des singes les origines affiche mes meilleures amies affiche green lantern affiche super 8 affiche une vie tranquille