Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 17:49

Chemin de croix

 

affiche-presume-coupable.jpghttp://nicolasfurno.com/files/planc/35.png

La descente aux enfers d'Alain Marécaux, victime de l'affaire Outreau, se voit mise à l'écran sobrement mais fidèlement pour un résultat poignant.

 

2001. L'affaire Outreau éclate à la face de la France. De cet imbroglio judiciaire que tout le monde connaît en ressort un terrible constat. Celui d'un échec judiciaire cuisant, dramatique même, auquel les sanctions symboliques laissent encore un goût amer. Des enfants manipulés (et violés !) sont alors autant victimes que treize adultes, embastillés à tord pour des méfaits sexuels. Le scandale médiatique a fait place au silence. L'un d'eux, Alain Marécaux, continue son combat pour avancer. Après le livre, en voici l'adaptation cinématographique.

 

Si La guerre est Déclarée est un film de guerre alors Présumé Coupable est un film de résistance. Sobre et direct, il s'applique à illustrer le calvaire vécu par Marécaux. Du débarquement sauvage des flics à six heures du matin à l'entêtement maladif du juge Burgaud, la descente aux enfers est totale. Alain Marécaux ne pense pas « pouvoir pardonner malgré le film. J'avais peur qe l'adaptation dénature mon histoire. Il y a eu 12 versions de scénarios. Je suis content que Vincent [Garenq] ne rajoute aucun élément dramatique gratuit pour forcer l'émotion. » Autrement dit, tout ce qui se passe à l'écran est véridique, foi d'un homme à la parole bafouée.

 

article-presume-coupable.jpg

Pour ne pas tomber dans l'émotion poussive, le réalisateur fait deux choix judicieux. D'un, il n'ajoute aucune musique. Les claquements de portes répondant aux sanglots (fréquents) de Marécaux demeurent la seule mélodie dramatique. Le seconde idée vient de la sobriété de la mise en scène. La caméra à l'épaule suit de près le visage transformé de Philippe Torreton. « J'oublie la cinéphilie pour ne pas qu'elle me contamine, se justifie Garenq. Seul ce qui se passait devait m'influencer. » Un dénuement qui ferait penser à un documentaire mis en scène. « Le documentaire n'offre pas tant d'émotions et aurait demandé plus de recul » rétorque le cinéaste. Tout crie l’injustice ici. Le but n'est pas de comprendre Outreau, mais de vivre de l'intérieur un échec étatique ; de ressentir le cataclysme humain qu'il a engendré.

 

article-presume-coupable-2.jpg

Du coup, Présumé Coupable ne fait pas de concessions. Le juge Burgaud apparaît inhumain et froid, les matons de la prison, bien que relativement sobres, sont réduits à des mécaniques bureaucratiques. Les seuls humains doués de vraies émotions sont les victimes, ainsi que les accusateurs, montrés comme des simplets manipulateurs mais inconscients du mal. Le peu de temps à l'écran de la famille Marécaux (Noémy Lvovsky en tête) suffit à saisir l'ampleur du délitement familial. Le film dévoile le cauchemar parfait pour toute personne. Celui de la destruction des cellules refuges : travail, famille et rapports sociaux. L'honneur y est jeté en pâture et l'impuissance grandissante déchaîne la colère.

 

article-presume-coupable-3.jpg

Philippe Torreton, omniprésent, se devait pour un tel rôle de faire de la composition à l'américaine. Perdre 27 kilos (quand le vrai Alain Marécaux en perdra près de 50 lors d'un processus de suicide lent) n'est pas forcément vu d'un bon œil en France. Faire du De Niro pour un comédien de l'hexagone, ça n'est pas la tradition. Sauf que c'est nécessaire ici. Il fallait porter les stigmates presque christiques d'un homme blessé. Tellement christique qu'Alain Marécaux s'est depuis réfugié dans la religion, lui l'ancien non-croyant. Porte de secours bien maigre pour un homme qui vous parle encore aujourd'hui de son calvaire la voix chevrotante mais le regard haut. « J'étais écrasé par son malheur », avoue Torreton, sorte de porte-parole toujours aussi engagé. Cet homme de gauche incarne, à travers sa prestation, le message d'un 11 septembre de la justice française, lui qui s'agace « de ce vieux pays qui croit pouvoir se reposer sur ses lauriers ».

 

Présumé Coupable, de Vincent Garenq, avec Philippe Torreton, Wladimir Yordanoff, Noémie Lvovsky (Fra., 1h42, 2011)

 

Sortie le 7 septembre

 

La bande-annonce de Présumé Coupable :

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alexandre mathis - dans sortie en 2011
commenter cet article

commentaires

tedsifflera3fois 23/09/2011 15:04



Vincent Garenq filme la descente aux enfers d’un homme démoli par une justice absurde et indifférente. Un cinéma authentique et glaçant. Ma critique : http://tedsifflera3fois.com/2011/09/23/presume-coupable-critique/



Présentation

  • : Critiques cinémas d'hier et d'aujourd'hui
  • Critiques cinémas d'hier et d'aujourd'hui
  • : Qu'ils viennent de sortir en salles ou qu'ils fassent partie de la légende, tous les films risquent un jour de passer à la moulinette de l'incorruptible critique de ce blog.
  • Contact

Twitter/ Facebook

Plan-c : critiques cinéma d'hier et d'aujourd'hui   

Faites également la promotion de votre Page

Graduation

http://nicolasfurno.com/files/planc/00.png A fuir !

http://nicolasfurno.com/files/planc/05.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/10.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/15.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/20.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/25.png Pas Mal.

http://nicolasfurno.com/files/planc/30.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/35.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/40.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/45.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/50.png Indispensable !

Le film d'Octobre

affiche drive

Dans l'actu

Bientôt au cinéma :

affiche contagion affiche l'ordre et la morale affiche take shelter

 

Récemment sortis :

affiche les géants affiche les marches du pouvoir affiche l'exercice de l'état affiche intouchables affiche poulet aux prunes affiche la couleur des sentiments affiche tintin affiche the artist affiche drive affiche le skylab affiche dream house affiche les hommes libres affiche alice affiche l'apollonide affiche la nouvelle guerre des boutons affiche restless affiche la guerre des boutons affiche crazy stupid love affiche warrior affiche carré blanc affiche présumé coupable affiche putty hill affiche la grotte des rêves perdus affiche la guerre est déclarée affiche blackthorn affiche cowboys & envahisseurs affiche la piel que habito affiche captain america affiche melancholia affiche la planète des singes les origines affiche mes meilleures amies affiche green lantern affiche super 8 affiche une vie tranquille