Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 12:04

La mécanique s’enraille

 

affiche-les-contes-de-l-age-d-or.jpghttp://nicolasfurno.com/files/planc/20.png

Ces farces inconséquentes, plus ou moins tragiques, laissent un arrière goût d'inachevé et un ennui profond causé par le manque de dynamisme.

 

Des légendes urbaines roumaines, Cristian Mungiu et quatre confrères en tirent des courts-métrages reliés entres eux. Ils les appellent Les contes de l'âge d'or. Sorte de manifeste du parti anti-communiste, ils tendent à souligner l’absurdité tragi-comique de la société qui a été fondée. Le point de cristallisation s'appelle Ceausescu, despote omniscient aux tentacules envahissantes. Dans le plus drôle des courts-métrages, les zélés du pouvoir cherchent à modifier les photos officielles pour mettre en valeur le « génie des Carpates ». Aux côtés de Giscard d'Estaing, il doit apparaître comme souverain d'un bloc anti-capitaliste. Mais comme toutes les farces trop lourdes, l'absurdité accouche d'une souris. L'incident aussi cocasse que terrible pour ceux qui vont le subir s'achève là. On passe au suivant.

 

article-les-contes-de-l-age-d-or.jpg

C'est bien le principal soucis de ces Contes de l'age d'or. Ils ne sortent jamais de l'anecdotique. Chaque portion illustre un pan du non-sens du régime. Chaque fois, quand la comédie ou le tragique est enfin en place, l'histoire s'arrête là, sur un écran explicatif « la légende dit que ». Rien à voir avec les morales finement pensées des contes de l'enfance. Non, c'est juste un élément qui ressort. Ici une illustration des petits trafics de bouteilles vides, là un passage de convoi officiel qui tourne -sûrement- à la catastrophe.

 

article-les-contes-de-l-age-d-or-2.jpg

Entre temps : l'ennui. Ces histoires naviguent entre du mauvais Kusturica (déjà que le bonhomme est loin d'être un modèle), où la campagne isolée mais pleine de vie se frotte à un appareil central déconnecté, et chronique sociale peu inspirée. Le meilleur, c'est encore ce couple de voleur de bouteilles. S'il lui manque un peu d'ampleur pour devenir fort, l'histoire de Crina et Bughi illustre bien cette envie de transgression ainsi que la chasse aux interdits mineurs. Le simple fait de mentir leur provoque une excitation presque sexuelle. Le pire se trouve avec cette histoire de cochon à tuer sans bruit dont on ne retiendra encore que le final dérisoire. Mungiu en chef d'orchestre tente une progression dans le dramatique. Le tout dernier plan du film -plein de sens – laisse entrapercevoir toute la force sociale et drôle qui aurait pu se dégager de ces histoires qui, pour le coup, aident bien à s'endormir.

 

Les contes de l'âge d'or, de Cristian Mingiu, Ioana Uricaru, Hanno Höfer, Rãzvan Mãrculescu et Constantin Popescu avec Diana Cavaliotti, Radu Iacoban, Tania Popa (Rou., 2h23, 2009)

 

Disponible en coffret dvd édité chez Why Not Productions et France Inter avec 4 mois, 3 semaines, 2 jours

 

La bande-annonce de Les Contes de l'âge d'or :

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alexandre mathis - dans sortie en 2009
commenter cet article

commentaires

Dom 17/08/2011 03:08



Mais voyons, Kusturica est un génie du burlesque ! J'aimerais vivre dans un de ses films, de préférence Chat Noir, Chat Blanc ou Promets-moi - quand y a pas la guerre, c'est mieux !
En tout cas, je n'irais pas voir ces Contes, je supporte pas ce genre de pastiche - ça n'a rien à voir mais ta chronique m'a rappelé que j'ai vu Le Concert l'année dernière, quelle plaie !



alexandre mathis 18/08/2011 18:02



Kusturica me fatigue pas mal. Son folklore me saoule. Je supporte bien son Arizona Dream (puissant) et son plus décrié Promets moi, romance édulcorée (et l'actrice).


pas vu Le concert mais je n'ai aucune envie de le voir !!



Présentation

  • : Critiques cinémas d'hier et d'aujourd'hui
  • Critiques cinémas d'hier et d'aujourd'hui
  • : Qu'ils viennent de sortir en salles ou qu'ils fassent partie de la légende, tous les films risquent un jour de passer à la moulinette de l'incorruptible critique de ce blog.
  • Contact

Twitter/ Facebook

Plan-c : critiques cinéma d'hier et d'aujourd'hui   

Faites également la promotion de votre Page

Graduation

http://nicolasfurno.com/files/planc/00.png A fuir !

http://nicolasfurno.com/files/planc/05.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/10.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/15.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/20.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/25.png Pas Mal.

http://nicolasfurno.com/files/planc/30.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/35.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/40.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/45.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/50.png Indispensable !

Le film d'Octobre

affiche drive

Dans l'actu

Bientôt au cinéma :

affiche contagion affiche l'ordre et la morale affiche take shelter

 

Récemment sortis :

affiche les géants affiche les marches du pouvoir affiche l'exercice de l'état affiche intouchables affiche poulet aux prunes affiche la couleur des sentiments affiche tintin affiche the artist affiche drive affiche le skylab affiche dream house affiche les hommes libres affiche alice affiche l'apollonide affiche la nouvelle guerre des boutons affiche restless affiche la guerre des boutons affiche crazy stupid love affiche warrior affiche carré blanc affiche présumé coupable affiche putty hill affiche la grotte des rêves perdus affiche la guerre est déclarée affiche blackthorn affiche cowboys & envahisseurs affiche la piel que habito affiche captain america affiche melancholia affiche la planète des singes les origines affiche mes meilleures amies affiche green lantern affiche super 8 affiche une vie tranquille