Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 19:27

Tartignole

 

affiche-la-couleur-des-sentiments.jpghttp://nicolasfurno.com/files/planc/15.png

Unique cohérence thématique de cette Couleur des Sentiments : la laideur de mauvais goût, aussi bien dans les cadres, les lumières, les caractérisations des personnages que la bande-son.

 

La dernière fois qu'un film avait un temps soit peu exploré l'univers des noirs américains de la moitié du XXème siècle, c'était dans Benjamin Button. Le premier segment du Fincher illustrait un environnement où la citoyenneté ne voulait pas encore dire égalité. Avec son pitch un brin populiste, La couleur des sentiments se penche sur les bonnes noires des années 60 : des femmes exploitées en tant que domestique par de riches blancs de banlieues pavillonnaires modernisant ainsi l'exploitation humaine. Il y a du vrai évidemment dans les errances racistes d'une société à l'aube de Martin Luther King. Mais la façon dont l'héroïne, Steeker, se penche sur ces femmes a quelque chose d'hypocrite. Il faut que ça soit par le biais de cette apprentie écrivain que la situation noire soit traitée.

 

article-la-couleur-des-sentiments.jpg

Or, la vision reste très WASP progressiste. Steeker est une femme courageuse (elle s'occupe de sa mère), travailleuse par passion et surtout talentueuse. Elle projette d'écrire un recueil de témoignages de ces femmes de l'ombre. De nature tolérante, sa démarche fait la lumière sur une exploitation d'un autre âge. Sauf que le film ne l'illustre que très maladroitement. Il n'y a guère de parti pris, ou alors mollement. Une chronique de 2h20 a pour devoir d'en dire plus que de suivre une myriade de destins inégalement captivants. L'aspect film chorale éparpille un ensemble déjà peu harmonieux. Mis à part Jessica Chastain parfaite en nunuche de grand luxe, les autres personnages blancs sont des monolithes caricaturaux. La communauté de domestiques trouve un peu plus d'épaisseur grâce à l'aspect gospel de leur union.

 

article-la-couleur-des-sentiments-2.jpg

Sauf que la Couleur des (bons)sentiments serait un gospel mal chanté, moche en tout point. Déjà par sa mise en musique, sans ampleur. Les sons ne communiquent jamais, rien n'est surmixé pour s'imprégner de l'univers décrit. La photographie en toc est hideuse et colle bien aux choucroutes capillaires. Les costumes font trop propres. Rien ne semble réel. Emma Stone, visiblement à l'aise dans cet océan de mauvais goût visuel, surjoue en permanence de ses mimiques tantôt mimis, tantôt irritantes. Le film a beau beaucoup parler de cuisine, on ne sent ni farine ni épice. Tout juste un peu de meringue fade. Avec une recette pareille, pas évident de tenir en appétit avec une histoire où l'émotion n'arrive jamais, alors que précisément elle devrait être centrale.

 

La couleur des sentiments, de Tate Taylor, avec Jessica Chastain, Viola Davis, Emma Stone (U.S.A., 2h20, 2011)

 

Sortie le 26 octobre

 

La bande-annonce de La couleur des sentiments :

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alexandre mathis - dans sortie en 2011
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Critiques cinémas d'hier et d'aujourd'hui
  • Critiques cinémas d'hier et d'aujourd'hui
  • : Qu'ils viennent de sortir en salles ou qu'ils fassent partie de la légende, tous les films risquent un jour de passer à la moulinette de l'incorruptible critique de ce blog.
  • Contact

Twitter/ Facebook

Plan-c : critiques cinéma d'hier et d'aujourd'hui   

Faites également la promotion de votre Page

Graduation

http://nicolasfurno.com/files/planc/00.png A fuir !

http://nicolasfurno.com/files/planc/05.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/10.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/15.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/20.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/25.png Pas Mal.

http://nicolasfurno.com/files/planc/30.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/35.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/40.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/45.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/50.png Indispensable !

Le film d'Octobre

affiche drive

Dans l'actu

Bientôt au cinéma :

affiche contagion affiche l'ordre et la morale affiche take shelter

 

Récemment sortis :

affiche les géants affiche les marches du pouvoir affiche l'exercice de l'état affiche intouchables affiche poulet aux prunes affiche la couleur des sentiments affiche tintin affiche the artist affiche drive affiche le skylab affiche dream house affiche les hommes libres affiche alice affiche l'apollonide affiche la nouvelle guerre des boutons affiche restless affiche la guerre des boutons affiche crazy stupid love affiche warrior affiche carré blanc affiche présumé coupable affiche putty hill affiche la grotte des rêves perdus affiche la guerre est déclarée affiche blackthorn affiche cowboys & envahisseurs affiche la piel que habito affiche captain america affiche melancholia affiche la planète des singes les origines affiche mes meilleures amies affiche green lantern affiche super 8 affiche une vie tranquille