Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 18:33

Plaidoyer kanak

 

affiche-l-ordre-et-la-morale.jpghttp://nicolasfurno.com/files/planc/30.png

Illustration des revendications indépendantistes kanaks, L'ordre et la morale est un beau film sur la frustration de ne pas tout voir ou sentir. Perméable par définition mais extrêmement fort politiquement.

 

Devant l'ethnocentrisme naturel d'un métropolitain de France, Mathieu Kassovitz vient titiller les consciences. Moins d'un an avant l’élection présidentielle de 2012, L'ordre et la morale rappelle à quel point les coulisses du pouvoir peuvent avoir des répercutions dramatiques. 2011 est décidément une grande année cinéma sur le monde des dirigeants. De Pater à l'Exercice de l’État, sans oublier le prochain George Clooney (Les marches du pouvoir), le vase clos des bureaux vient influer sur le terrain. L'ordre et la morale déterre pour cela une sombre affaire de 1988. A la vieille du duel Mitterrand/ Chirac, une prise d'otage survient en Nouvelle-Calédonie. Quelques indépendantistes kanaks ont pris d'assaut un commissariat, événement qui tourne au drame. Alors que dans le même temps l’État français cherche à faire libérer des otages au Liban, les inflexions de la droite et la gauche détruisent le travail de terrain des membres du GIGN à Ouvéa.

 

article-l-ordre-et-la-morale.jpg

Kassovitz, au four et au moulin, prend à bras le corps le rôle principal : Philippe Legorjus, capitaine du GIGN. Pas assez neutre pour en faire un bon document d'analyse, L'ordre et la morale lui préfère le plaidoyer. Le réalisateur de La Haine y impose encore son goût pour la prise de position franche. Le point de vue adopté est pleinement celui de Legorjus. Du coup, Kassovitz prend toute la place, écrase un peu les autres rôles. Un soucis qui accentue les approximations de jeu des soldats et des locaux. Un défaut en partie explicable par l'amateurisme de ces derniers. Certains kanaks sur le tournage incarnent leur père ou grand-père impliqués dans la prise d'otage. Une perméabilité instructive. L'espèce de dénonciation frontale se retrouve alors doublée d'un attachement moral fort. Kassovitz prend soin de ne pas réduire ces personnages à de simples caricatures. Un constat moins valable pour les bureaucrates. Ils ne s'incarnent pas à cause de leur absence physique sur le terrain. En cela, ils sont des fantômes décisionnaires, toujours filmés dans le carcan d'un mobilier cynique.

 

article-l-ordre-et-la-morale-2.jpg

C'est bien cette prise de position qui rend L'ordre et la morale captivant durant près de 2h20. Ne jamais se détacher de la position de Legorjus implique des partis pris de scénarisation. Ainsi, l'assaut final se découpe en deux actes. Un premier au cœur du combat, où Legorjus dirige ses troupes. C'est le seul véritable instant de film de guerre. La suite des opérations va mener le capitaine du GIGN à s'absenter. Du coup, on ne saura rien du déroulement des combats. L'ordre et la morale travaille un peu cette notion de frustration. Celle de ne pas tout voir du drame qui se dessine. Les œillères du capitaine deviennent celles du spectateur. Dommage que le film avance avec ses gros sabots. Le goulet d'étranglement prend forme d'autant plus visiblement qu'on découvre dès l'ouverture le dénouement des événements.

 

article-l-ordre-et-la-morale-3.jpg

Mais pourquoi pas, après tout, il est souhaitable d'avoir déjà entendu parler de ces événements en amont. Reste qu'en face, l'homologue kanak, Alphonse Dianou, n'insuffle pas assez le vent de la liberté. Kassovitz a beau convoquer quelques références (trop) voyantes du type Apocalyspe Now ou La ligne rouge, il se frotte aux modèles. La mise en scène propre et sommaire atténue l’envie d'espace. Cela se justifie dans la forêt quand il y a prise d'otage. On la comprend moins dans les recherches minutieuses sur l’île d'Ouvéa. Quelques scènes, dont un plan séquence d'attaque de gendarmerie, montrent plus franchement le potentiel qu'avait le film pour devenir une grande aventure politique. L'emphase sonore fait de « boom » incessants vient aussi ternir un travail malgré tout réussi. Œuvre pessimiste qui cherche une caution humaine, L'ordre et la morale marque du même temps le retour d'un enfant terrible du cinéma. Bien loin de l'égarement américain de Babylon A.D. et Gothika.

 

L'Ordre et la morale, de Mathieu Kassovitz, avec lui-même, Iabe Lapacas, Malick Zidi (Fra., 2h16, 2011)

 

Sortie le 16 novembre

 

La bande-annonce de l'Ordre et la morale :

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alexandre mathis - dans sortie en 2011
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Critiques cinémas d'hier et d'aujourd'hui
  • Critiques cinémas d'hier et d'aujourd'hui
  • : Qu'ils viennent de sortir en salles ou qu'ils fassent partie de la légende, tous les films risquent un jour de passer à la moulinette de l'incorruptible critique de ce blog.
  • Contact

Twitter/ Facebook

Plan-c : critiques cinéma d'hier et d'aujourd'hui   

Faites également la promotion de votre Page

Graduation

http://nicolasfurno.com/files/planc/00.png A fuir !

http://nicolasfurno.com/files/planc/05.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/10.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/15.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/20.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/25.png Pas Mal.

http://nicolasfurno.com/files/planc/30.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/35.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/40.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/45.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/50.png Indispensable !

Le film d'Octobre

affiche drive

Dans l'actu

Bientôt au cinéma :

affiche contagion affiche l'ordre et la morale affiche take shelter

 

Récemment sortis :

affiche les géants affiche les marches du pouvoir affiche l'exercice de l'état affiche intouchables affiche poulet aux prunes affiche la couleur des sentiments affiche tintin affiche the artist affiche drive affiche le skylab affiche dream house affiche les hommes libres affiche alice affiche l'apollonide affiche la nouvelle guerre des boutons affiche restless affiche la guerre des boutons affiche crazy stupid love affiche warrior affiche carré blanc affiche présumé coupable affiche putty hill affiche la grotte des rêves perdus affiche la guerre est déclarée affiche blackthorn affiche cowboys & envahisseurs affiche la piel que habito affiche captain america affiche melancholia affiche la planète des singes les origines affiche mes meilleures amies affiche green lantern affiche super 8 affiche une vie tranquille