Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 14:31

Monde parallèle au jus de chaussette

 

affiche-alice.jpghttp://nicolasfurno.com/files/planc/35.png

Bien loin des versions de Disney et de Burton, le film animé de Jan Svankmajer retrouve par le bric-à-brac l'étrange ambiance de Lewis Carroll.

 

L'esprit encore vierge de l'enfant permet à la créativité la plus folle de s'exprimer. C'est en suspens ce qu'exprime Svankmajer dans sa version d'Alice au pays des merveilles. Le réalisateur tchèque, méconnu du grand public, tire ses influences autant de Meliès que d'Arcimboldo (à qui il rend un hommage dans Possibilités de dialogues). Le maniérisme teinté de surréalisme permet à ses œuvres d'exister avec une identité unique. Influence majeure de Terry Gilliam, Michel Gondry ou Tim Burton (Beetlejuice sort la même année), il fait regretter le travail de ce dernier sur Alice. Car la déception que constituait la version Burton n'avait d'égal que l'espoir qu'avait suscité la rencontre de ces deux mondes. Redécouvrir la version de Svankmajer sonne comme un retour aux sources.

 

article-alice.png

Seule une enfant joue un personnage réel. C'est la fameuse Alice, mélange d'espièglerie rêveuse et d'imprudence factuelle. Tout le monde connaît désormais les péripéties de la jeune fille. Changement de taille avec les biscuits et la boisson -ici de l'encre-, le retard du lapin blanc, la reine qui coupe des têtes, le chapelier fou, tout y est mais de façon très personnelle. Du surréalisme, le tchèque en tire la vision freudienne de l'inquiétante étrangeté, cette idée qu'on quitte les contrées calmes de la maison pour s'aventurer dans des univers moins palpables. Le rêve d'Alice constitue en cela une échappatoire parfaite. Les marionnettes ont des looks et des comportements étranges. Le subconscient trouve comme faisceau la force des images. Ce qui provoque l'angoisse, selon le grand Sigmund, c'est le refoulement. Ainsi, la petite fille ne panique que dès que ses évasions semblent trop profondes. La mise en pratique ludique de cette théorie a quelque chose de fascinant.

 

article-alice-2.jpg

Et tant mieux, car le rythme très lent et la bizarrerie de l'entreprise peut rebuter. Le film joue des fluctuations d'échelles avec gourmandise. Les marionnettes deviennent des jouets un peu flippant. Les larmes font des lacs, les chaussettes se transforment en serpents et le lapin mange de la sciure. Tout n'est finalement qu'un jeu. Le fantastique transcende le possible. Les rares paroles prononcées par la gamine (du type « say the white rabbit ») constituent le seul fil de connexion entre le style cinématographique et le littéraire. En moins d'une heure et demi, Svankmajer explore au mieux ce que Carroll mettait avec des mots. On redécouvre alors l'étrangeté originelle du premier contact avec la nouvelle. Une sorte de seconde enfance qui met presque mal à l'aise.

 

Alice de Jan Svankmajer, avec Kristyna Kohoutova (Tch., 1h24, 1988)

 

Un extrait d'Alice version Jan Svankmajer :

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alexandre mathis - dans les années 1980-1989
commenter cet article

commentaires

MrLichi 27/09/2011 22:45



Ou est-ce que tu as pu te procurer ce film, sans indiscrétion ?


J'avoue qu'il m'intrigue pas mal, mais impossible de mettre la main dessus, je ne le vois qu'en DVD zone 1...



Présentation

  • : Critiques cinémas d'hier et d'aujourd'hui
  • Critiques cinémas d'hier et d'aujourd'hui
  • : Qu'ils viennent de sortir en salles ou qu'ils fassent partie de la légende, tous les films risquent un jour de passer à la moulinette de l'incorruptible critique de ce blog.
  • Contact

Twitter/ Facebook

Plan-c : critiques cinéma d'hier et d'aujourd'hui   

Faites également la promotion de votre Page

Graduation

http://nicolasfurno.com/files/planc/00.png A fuir !

http://nicolasfurno.com/files/planc/05.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/10.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/15.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/20.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/25.png Pas Mal.

http://nicolasfurno.com/files/planc/30.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/35.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/40.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/45.png

http://nicolasfurno.com/files/planc/50.png Indispensable !

Le film d'Octobre

affiche drive

Dans l'actu

Bientôt au cinéma :

affiche contagion affiche l'ordre et la morale affiche take shelter

 

Récemment sortis :

affiche les géants affiche les marches du pouvoir affiche l'exercice de l'état affiche intouchables affiche poulet aux prunes affiche la couleur des sentiments affiche tintin affiche the artist affiche drive affiche le skylab affiche dream house affiche les hommes libres affiche alice affiche l'apollonide affiche la nouvelle guerre des boutons affiche restless affiche la guerre des boutons affiche crazy stupid love affiche warrior affiche carré blanc affiche présumé coupable affiche putty hill affiche la grotte des rêves perdus affiche la guerre est déclarée affiche blackthorn affiche cowboys & envahisseurs affiche la piel que habito affiche captain america affiche melancholia affiche la planète des singes les origines affiche mes meilleures amies affiche green lantern affiche super 8 affiche une vie tranquille